Formation SQL Server au Maroc

Ci-dessous les Programmes relatifs à la formation SQL Server au Maroc  dispensés par notre cabinet de formation Professionnelle.

01- Formation SQL Server au Maroc : SQL Server – réplication des données

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée SQL Server – réplication des données sont  :

  • L’architecture de réplication dans SQL Server : éditeur, distributeur, abonné.
  • Les différents modèles de réplication : instantanées, transactionnelles, fusion.
  • Les topologies de réplication.
  • Les modes de réplication avancés : réplication transactionnelle modifiable, réplication en point-à-point.
  • Les agents de réplication.
  • Configuration des publications et des articles, réplication des métadonnées.
Formation SQL Server – réplication des données
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

02- Formation SQL Server au Maroc : Transact SQL pour SQL Server

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Transact SQL pour SQL Server sont  :

  • Écrire des requêtes de base
  • Utiliser des requêtes pour agréger et grouper des données
  • Acquérir de solides bases afin d’effectuer des requêtes de données issues de plusieurs tables
  • Utiliser les objets de programmation pour récupérer des données
  • Être capable de créer des objets de programmation
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

03-Formation SQL Server au Maroc : Actualiser ses compétences vers SQL Server 2017

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Actualiser ses compétences vers SQL Server 2017 sont  :

  • Connaître les principales fonctionnalités et composants de SQL Server 2017
  • Maîtriser les nouvelles fonctionnalités et améliorations apportées à SQL Server au niveau de la performance, de la sécurité, de la disponibilité et de l’évolutivité
  • Être à l’aise avec les nouvelles fonctionnalités et améliorations dans les rapports et Power BI, au niveau de l’accès aux données, dans SQL Server OLAP et dans le Cloud
 
Formation Actualiser ses compétences vers SQL Server 2017
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

04- Formation SQL Server au Maroc : SQL Server 2017 sous Linux

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée SQL Server 2017 sous Linux sont  :

  • Appréhender les capacités de SQL Server 2017 sous Linux en en connaître composants clés
  • Comprendre comment déployer et configurer SQL Server 2017 sous Linux
  • Savoir installer les composants facultatifs supplémentaires sur SQL Server 2017
  • Être en mesure de connecter et gérer les images de SQL Server 2017 sous Linux
  • Savoir migrer des bases de données à partir d’autres systèmes de bases de données vers SQL Server 2017 sous Linux et assurer la reprise après sinistre
  • Connaître les fonctionnalités de haute disponibilité de SQL Server 2017 sous Linux
Formation SQL Server 2017 sous Linux
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

05-Formation SQL Server au Maroc : Administrer une infrastructure de base de données avec SQL Server 2016

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Administrer une infrastructure de base de données avec SQL Server 2016 sont  :

  • Savoir sauvegarder et restaurer des bases de données SQL Server
  • Être en mesure de gérer la sécurité SQL Server
  • Comprendre comment configurer la messagerie de la base de données, les alertes et les notifications
  • Apprendre à administrer SQL Server avec PowerShell
  • Savoir utiliser SQL Server Profiler et SQL Server Utility pour surveiller l’activité du serveur
Formation Administrer une infrastructure de base de données avec SQL Server 2016
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

06- Formation SQL Server au Maroc : Mettre en œuvre un Data Warehouse avec Microsoft SQL Server 2016

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Mettre en œuvre un Data Warehouse avec Microsoft SQL Server 2016 sont  :

  • Décrire les éléments clés d’une solution Data Warehouse et les prérequis matériels pour la création d’un Data Warehouse
  • Elaborer une conception logique et physique pour un Data Warehouse
  • Créer des index columnstore
  • Décrire les fonctionnalités clés de SSIS
  • Mettre en œuvre le flux des données vvia SSIS et les tâches du flux de contrôle et les contraintes principales et un Data Warehouse Azure SQL
  • Créer des packages dynamiques incluant les variables et les paramètres
  • Débogger les packages SSIS
  • Appréhender les prérequis pour la mise en œuvre d’une solution ATL
  • Mettre en œuvre le modèle Master Data Services
  • Décrire comment étendre SSIS avec les composants personnalisés
  • Déployer les projets SSIS
  • Savoir les scénarios BI
Formation Mettre en œuvre un Data Warehouse avec Microsoft SQL Server 2016
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

07- Formation SQL Server au Maroc : Approvisionnement de bases de données SQL Server 2016

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Approvisionnement de bases de données SQL Server 2016 sont  :

  • Approvisionner une base de données Microsoft SQL Server 2016 
  • Mettre à jour SQL Server
  • Configurer SQL Server
  • Gérer les bases de données et les fichiers (partagés)
  • Savoir migrer une base de données locale vers Azure
Formation Approvisionnement de bases de données SQL Server 2016
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

08- Formation SQL Server au Maroc : SQL Server 2016 – nouvelles fonctionnalités pour le Big Data

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée SQL Server 2016 – nouvelles fonctionnalités pour le Big Data sont  :

  • Bien comprendre le Big Data
  • Maîtriser l’architecture de Polybase dans SQL Server 2016
  • Mettre en oeuvre l’exploitation et la configuration de Polybase
  • Savoir déterminer les composants Big Data présents dans Azure Feature Pack pour Integration Services
  • Savoir quand et comment utiliser les différents composants Big Data dans SQL Server Integration Services
  • Découvrir la Data Science
  • Savoir utiliser SQL Server R Services.
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

09- Formation SQL Server au Maroc : Analyse de données avec SQL Server 2016 Reporting Services (SSRS)

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée Analyse de données avec SQL Server 2016 Reporting Services (SSRS) sont  :

  • Décrire les caractéristiques principales de la modélisation des données au sein de la Business Intelligence
  • Connaître les différentes sources de données de services de rapport et comment ceux-ci sont configurés
  • Créer des rapports avec le concepteur de rapports ou avec le générateur de rapports
  • Configurer les rapports avec le concepteur de rapports ou avec le générateur de rapports
  • Créer des rapports mobiles SQL Server 2016
Formation Analyse de données avec SQL Server 2016 Reporting Services (SSRS)
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

10- Formation SQL Server au Maroc : PowerShell pour les administrateurs SQL Server

Les objectifs de la Formation SQL Server au Maroc intitulée PowerShell pour les administrateurs SQL Server sont  :

  • Installer et configurer SQL Server et tous ses composants à l’aide de PowerShell
  • Gérer au quotidien l’administration SQL Server avec PowerShell
  • Maintenir un environnement SQL Server à l’aide des scripts PowerShell et des options de programmation.
Formation PowerShell pour les administrateurs SQL Server
Pour plus de détails, cliquez sur l'image

Microsoft SQL Server est un système de gestion de base de données (SGBD) en langage SQL incorporant entre autres un SGBDR (SGBD relationnel ») développé et commercialisé par la société Microsoft. Il fonctionne sous les OS Windows et Linux (depuis mars 2016), mais il est possible de le lancer sur Mac OS via Docker, car il en existe une version en téléchargement sur le site de Microsoft.

Particularités

SQL Server se distingue de la concurrence par une grande richesse ne nécessitant aucune option payante supplémentaire dans la limite de la version choisie

Parallélisme

SQL Server fonctionne nativement de manière parallèle. Dès qu’une requête est estimée dépasser le seuil du coût à partir duquel un plan de requête peut être parallélisé, SQL Server récrit le plan en utilisant des algorithmes multi-threadés et si le nouveau plan s’avère moins couteux, la substitution a lieu de manière automatique. Cette fonctionnalité existe dans toutes les éditions et n’est pas un module payant à rajouter en sus comme c’est le cas d’Oracle.

Les opérations de lecture et d’écriture physique bénéficient aussi du parallélisme systématiquement du fait que les opérations d’IO sont effectuées directement par SQL Server et non à travers la couche système comme c’est le cas de PostGreSQL ou MySQL.

Compression

Dans la version Enterprise, le moteur est capable de compresser les données au niveau ligne ou page dans les tables comme dans les index. La compression des sauvegardes est disponible à partir de l’édition standard depuis la version 2008 R2.

Sauvegarde à chaud

Depuis SQL Server 7 (1998), SQL Server permet de sauvegarder “base ouverte”, sans interrompre le service des données et sans perturber l’activité des utilisateurs. Cette sauvegarde peut s’effectuer de manière globale, par groupe de fichiers, par fichiers ou par le biais du journal de transaction.

Administration centralisée[modifier | modifier le code]

Par différents biais, SQL Server permet de gérer de manière centralisée un ensemble de serveur. Vous pouvez créer un serveur d’administration centralisée, et ajouter une liste de serveurs SQL de l’entreprise afin de lancer des requêtes envoyées simultanément sur tous les serveurs ou bien créer ou exécuter une même procédure sur tous les serveurs à la fois, ceci dans l’outil SSMS (SQL Server Management Studio)..

De la même façon, le planificateur de tâche et gestionnaire d’alerte (l’Agent SQL) permet de définir des travaux multi-serveurs, comme la sauvegarde, la défragmentation des index le recalcul des statistiques ou la vérification d’intégrité physique des espaces de stockage.

Fonctionnalités pour le développement

Le moteur OLTP de SQL Server est doté de très nombreuses fonctionnalités qu’il serait difficile de toutes énumérer. En voici quelques-unes qui font la différence avec des SGBD plus légers comme MySQL ou PostGreSQL…

Table, index et procédure “In Memory”

SQL Server est doté d’un moteur “In Memory” depuis la version 2014. Les tables et index peuvent être totalement en mémoire (structure et données : data and schema) ou persistantes au niveau de la structure (data only). Les procédures, dans des limites bien définies, peuvent être compilées en mode natif, plutôt qu’interprétées. Les mises à jour restent transactionnées, sans pour autant qu’il soit besoin d’écrire dans les fichiers du journal de transactions (versionnage “in memory”), Cela permet des améliorations très sensibles de performance pour des traitements de calculs complexes portant sur des volumes conséquents de données. Un exemple typique est le calcul des performances financières des cours de bourses en temps réel.

Stockage de fichiers électroniques : FileStream et FileTable

Conformément à la norme SQL qui propose le DATALINK, SQL Server met en œuvre un outil similaire appelé FileStream permettant de stocker les fichiers à titre de fichiers dans le système d’exploitation, mais sous la responsabilité et le contrôle du serveur de bases de données (sérialisation, transactionnement, fiabilité, sécurité…). Ceci permet, entre autres, une sauvegarde intègre et synchrone des données relationnelles et non relationnelles, par exemple pour les images des produits d’un site web, comme les manuels électroniques PDF des machines d’un parc pour la maintenance. Cet outil est notablement utilisé pour la GED. Les fichiers électroniques pouvant faire l’objet d’une indexation textuelle.

En complément et depuis la version 2012, SQL Server propose le concept de FileTable, qui n’est autre qu’une table virtuelle associée à un point d’entrée (répertoire) du système informatique, afin de permettre la gestion bidirectionnelle des fichiers électroniques : les fichiers manipulés par le langage SQL sont accessibles dans le système de fichiers de Windows et réciproquement : on peut insérer un fichier ou un répertoire dans la table par le biais d’une requête SQL et ce dernier sera vu dans l’arborescence système.

L’outil de gestion de la connaissance de l’entreprise Sharepoint, utilise massivement ce concept pour gérer les documents électronique qui y sont déposés, et toutes les versions transitoires.

Web Services

Introduit avec la version 2008, la possibilité de créer des services Web natifs directement dans le serveur à l’aide de points de terminaison SOAP/HTTP, a été considérée comme obsolète dans la version 2008 R2 et retirée dans la version 2012. Néanmoins, SQL Server permet de créer, et utilise en interne, de nombreux points de terminaison pour des services particuliers tel que la mise en miroir des bases ou Service broker…

Service Broker

L’objet de Service Broker est de fournir un outil de messagerie de base de données permettant de gérer des flux de données entre serveurs SQL de manière asynchrone, sérialisé et transactionnés par le biais de files d’attente qui sont des tables systèmes. Cela permet de créer des architecture SODA (Service Oriented Database Architecture) c’est-à-dire des bases de différentes instances qui dialoguent entre elles au niveau des données et non plus au niveau applicatif comme c’est le cas de SOA.

Cela permet de faire des bases de données réparties collaboratives et réparties, du “grid computing”, ou encore du WorkFlow, et par exemple de fournir une meilleure surface d’attaque pour les accès à très forte concurrence. Ce système se distingue de la réplication de données, par le fait que les informations sont principalement véhiculées sous forme XML (chiffré), sur la couche HTTP (Internet par exemple) par le biais de services Web et qu’il n’existe aucune obligation pour les bases et les tables de provenance et de destinations d’être identiques sur le plan de la structure.

Un exemple intéressant est de remplacer des outils de messageries traditionnels tels que MQ Series, par un tel dispositif, bien plus fiable…

Service Broker pouvant être utilisé via l’édition gratuite SQL Server Express, il a été utilisé notablement dans l’industrie pour gérer les informations de production de nombreuses machines d’un même parc afin de remonter ces données vers un serveur central. C’est le cas notamment pour la chaine de production des vaccins d’un célèbre institut français.

Fonctionnalités pour l’administrateur

En sus des fonctionnalités pour le développeur, SQL Server présente de nombreux outils pour faciliter l’administration. En voici quelques-uns.

Réplication de données

À ne pas confondre avec la « haute disponibilité » qui consiste à dupliquer l’intégralité d’une base de données, SQL Server dispose de 8 modes de réplication de données (réplication de certaines informations de certaines tables venant de bases de données vers d’autres bases sur d’autres serveur) parmi lesquelles les modes transactionnel, point à point, par cliché ou de fusion. La réplication de, et vers Oracle est aussi supportée dans l’édition Enterprise.

Les sites web de vente en ligne comme CdiscountFnac.com ou Vente-privee.com utilisent la réplication, à la fois pour dissocier les données du FO (Front Office – essentiellement données du site web) et du BO (Back Office – gestion des factures, expéditions, stock…), mais aussi pour élargir la surface d’attaque afin d’absorber la charge des nombreux utilisateurs.

Haute disponibilité

La duplication des bases de données pour établir un système hautement résilient est assuré par quatre moyens différents :

  • Le « log Shipping » par envoi de sauvegarde du journal de transaction et ré-application des transactions sur les bases de secours. Système à basculement manuel asynchrone. Pertes limitée à la latence d’envoi des journaux. Opère base par base.
  • Le « mirroring » par envoi des pages modifiées puisées du journal de transaction vers une base de secours. Système transparent pour les applications (.net ou ODBC) à mode synchrone ou asynchrone à basculement manuel ou automatique (si synchrone) base par base. Latence de basculement nulle si synchrone et en mode automatique. Un seul miroir est toléré par base et pour le basculement automatique un serveur témoin (version Express gratuite par exemple) est nécessaire de façon à éviter le syndrome du « split brain ».
  • Le « clustering » par redondance des serveurs (jusqu’à 64 nœuds passifs ou actifs) partageant une même baie de disque (Share Nothing), auquel on peut ajouter un système de réplication des IO de la baie afin d’éviter le SPOF (Single Point Of Failure). Permet de faire basculer l’instance en entier manuellement ou automatiquement suivant des règles à mettre en place. Données toujours synchrones. Temps de basculement dépendant du scénario établi, mais en général quelques dizaines de secondes à quelques minutes.
  • La technologie « AlwaysOn » : combinant mirroring et Failover Cluster (FCI pour Failover Cluster Instance) permettant d’associer différentes bases au sein de groupes de disponibilité ce qui assure un basculement collectif de toutes les bases en cas de dysfonctionnement d’une d’entre elles au sein de groupe. De même que pour le mirroring, le système est transparent pour les applications (.net ou ODBC) à mode synchrone ou asynchrone à basculement manuel ou automatique (si synchrone) groupe par groupe. La latence de basculement est nulle si le mode synchrone est adopté. Le nombre de « réplicas » d’un même groupe de disponibilité est limité à 10 : 8 asynchrones et 2 synchrones. Un même groupe de disponibilité pouvant contenir plus d’une centaine de bases.

Gestion de la stratégie (politiques d’administration – policy management)

Il est possible de créer des règles de gestion et d’en planifier le fonctionnement. Il s’agit de vérifier un attribut d’une facette, via une règle qui peut être vérifiée de différentes manières. Quelques exemples:

  • vérifier une fois par jour que chacune des bases a bien été sauvegardée
  • forcer une règle de nommage pour les tables, les vues, les procédures
  • interdire l’utilisation systématique du schéma SQL par défaut dbo

Cliché de base de données (database snapshot)

Ce procédé permet de créer une nouvelle base à partir d’une base existante qui représente les données à l’heure à laquelle le « cliché » a été lancé. Cette copie en, lecture seule, est effectuée instantanément quel que soit le volume de la base initiale. Cela permet par exemple :

  • d’obtenir avec certitude l’ensemble des données de la base à une heure précise
  • de pouvoir comparer en développement les données initiales et finale après l’exécution d’une procédure
  • revenir en arrière soit par requête de modification inter-base, soit par restauration de la base depuis le cliché
cabinet de formation au Maroc

N’hésitez pas à nous contacter pour nous confier votre

ingénierie de formation ou vos besoins en formation :

En présentiel- A distance- En Elearning

Merci.

5/5

Ils nous ont fait confiance !